17/04/2011

Remonter

Tu connaîtras les chagrin sans raison
Tu croiseras aussi la trahison
Tu entendras leurs paroles à foison

Et parfois même jusqu'à la déraison
Tu verras les bassesses, l'impudeur
Tu connaîtras aussi l'agression
Et tu verras des micros tendus
Vers des femmes et des enfants nus

Puisses-tu vivre, continuer
Puisses-tu aimer, continuer
Puisses-tu puiser un peu d'eau
Dans le puit de tes nuits
Puisses-tu sourire et même rire
Quand le pire est à venir
Puisses-tu aimer sans sourciller
Simplement continuer

Tu connaîtras les chagrins à foison
Et les douleurs que tout le monde partage
Tu entendras des demandes et des pleurs
Et parfois ça frisera la déraison
Et tu verras tout ces mondes inconnus
Que tu seras sûr d'avoir déjà vu
Tu gouteras les fruits de la passion
Et le gout amer de la désillusion

Puisses-tu vivre
Puisses-tu aimer
Puisses-tu vivre
Continuer
Puisses-tu puiser dans le puit
Dans tes nuits et rêver
Puisses-tu vivre
Continuer
Sans sourciller et aimer

Qui tu es....qui tu es, qui tu es

Puisses-tu aimer qui tu es

 

Jean-Louis AUBERT - Puisses-tu

12:30 Écrit par carpe diem dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.