07/02/2011

A saisir

D'extérieur, il regarde
Jauge mais ne juge
Et reste sur ses gardes
Après toi, le déluge

Aux orages violents
Aux alizées, s'acclimate
Et reste vigilant
Que l'esquif ne démâte

Même quand à deux
Pas toujours la paire
Se méfier du double "Je"
Des décalages horaires

Les fragiles apparences
Les manques et les peurs
Trouver la balance
L'équilibre salvateur

Et toutes nos différences
Nos attentes, nos désirs
Les gérer comme une chance
Un bonheur à saisir

09:33 Écrit par carpe diem dans Rimes et déprimes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.