13/11/2010

Juste le bruit du frigo...

SSA41165.jpg

De la fenêtre de la cuisine,
Je regarde les moineaux
L'un contre l'autre, blottis
Sous les maigres feuillages
D'une haie endormie

Les voiles d'une pluie fine
Tombent en rideaux
Sans faire le moindre bruit
Et recouvrent le village
D'une étole sans vie

Cette pluie qui tombe sans cesse
S'insinue dans les moindres recoins
Elle m'innonde de l'intérieur
Jusqu'au tréfond de mon âme
Et me fige dans l'implaccable ennui

L'humidité qui me transperce
Lentement à éteint
Tout l'entrain de mon coeur
Comme s'éteint une  flamme
Sous mon écorce transie

Le feulement du vent
Dans les hautes branches
Le passage d'une voiture
Sur le chemin détrempé
Un visage blaffard
A travers les carreaux

Rappellent que vivent encore des gens
Qui ne sont pas étanches
Sous les pans des toitures
Derrière les murs délavés
Ils sont comme buvard
Sur le coin d'un bureau

IMG.jpg


16:22 Écrit par carpe diem dans Rimes et déprimes | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

incroyable comme tu arrives a mettre des mots sur ce que tu ressens, vis... et comme tu arrives à me les faire ressentir... !

Écrit par : ??? | 13/11/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.